GAIA-X : Le cloud européen souverain

Présenté officiellement le 4 juin 2020 par le ministre fédéral allemand de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier et son homologue français, Bruno Le Maire, le consortium GAIA-X réunit de grands acteurs franco-allemands de l’industrie, du numérique et de la recherche.

 

 

Avec ce projet, l’Europe veut briser les structures rigides du marché du Cloud, renforcer la confiance dans ses infrastructures et la souveraineté numérique des utilisateurs. GAIA-X va permettre d’établir des règles et standards communs sur lesquels les entreprises pourront se baser pour renforcer leurs propositions de valeur.

Un projet de Cloud européen centré sur la transparence dont nous sommes fiers d’être l’un des 22 membres fondateurs.

 

 

 

“Les règles fondamentales de la plateforme GAIA-X: transparence, interopérabilité, réversibilité et confiance.”

Servane Augier – Directrice Générale Déléguée – 3DS OUTSCALE

 

 

 

 

3DS OUTSCALE, engagé pour un Cloud d’hyper confiance européen

Nous sommes profondément convaincus chez 3DS OUTSCALE qu’il est important de proposer un écosystème Cloud efficace et compétitif, sûr et fiable en Europe. Dans cet esprit, nous délivrons depuis notre création en 2010, une proposition singulière, riche de toutes les fonctionnalités de services d’infrastructure, performante et offrant les plus hauts niveaux de sécurité (SecNumCloud, ISO 27001/27017/27018 et HDS). C’est donc tout naturellement que nous avons rejoint le projet GAIA-X. Il est de notre responsabilité en tant que pure player de convaincre les entreprises européennes qu’une alternative crédible au GAFAM existe, qui plus est sous une forme inédite : celle d’un maillage d’acteurs stratégiques.


Des acteurs de tout premier plan

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous travaillons avec les autres membres fondateurs du projet, notamment les industries utilisatrices du Cloud et des instituts de recherche. Parmi eux, nous comptons notamment EDF, Amadeus, Safran, Siemens, BMW ou encore Bosch. Leurs retours seront précieux et garantiront la pertinence du projet. Nous avons par ailleurs commencé à dresser une cartographie des solutions SaaS, IaaS et PaaS souveraines déjà disponibles. Progressivement, elles ont vocation à rejoindre notre consortium. Demain, les entreprises européennes auront ainsi la possibilité de décider librement et en toute conscience d’adopter tel ou tel service et infrastructure Cloud, qui répondront à des engagements forts à plusieurs niveaux.


La confiance commence avec la transparence

Les entreprises répertoriées dans GAIA-X devront se soumettre à un référentiel, qui listera des attributs obligatoires, tels que celui de déclarer où sont stockées les données. Il leur faudra également préciser si elles sont soumises à des réglementations comme le RGPD ou le CLOUD Act américain et préciser les standards sous lesquels elles opèrent. Enfin, les services proposés devront garantir leur interopérabilité avec les autres systèmes de l’écosystème, afin de faciliter les échanges, la portabilité et le partage des données. La transparence sera ainsi au cœur du projet GAIA-X.

D’ici la fin de l’année, GAIA-X devra avoir mis en place les premiers cas d’usage concrets. Un défi, qui va nous obliger, avec les autres membres du consortium, à fixer les règles et à trouver comment contrôler leur bonne application, tout en définissant le standard commun qui sera utilisé pour favoriser l’interopérabilité entre nos services. La force de GAIA-X repose sur sa dimension européenne. Là où les projets de Cloud souverain étaient nationaux et donc construits autour d’un marché trop limité, ce projet se présente comme une fédération de services et de solutions existants et transfrontaliers… Et ça change tout !


Rejoignez GAIA-X


Complétez le formulaire pour en savoir plus :